Accueil

FastTRAC (pour Test Rapides pour l’Amélioration des Conifères) est un projet de trois ans financé par Génome Canada, Génome Québec et de multiples partenaires via le Programme des partenariats pour les applications de la génomique (PPAG). Ce projet, qui regroupe des chercheurs, améliorateurs, forestiers et économistes, vise à appliquer la sélection assistée par la génomique à l’échelle opérationnelle des programmes d’amélioration génétique des arbres, comme méthode permettant d’évaluer plus rapidement le potentiel d’arbres candidats pour des caractéristiques de productivité et de résilience. Cela permettra d’accélérer la sélection et le reboisement de variétés adaptées et plus productives.

L’approche est basée sur le criblage rapide de la diversité génétique naturelle présente dans les programmes d’amélioration. Elle procurera aux améliorateurs une plus grande flexibilité afin de modifier les variétés améliorées dans le contexte des changements climatiques et des marchés en mutation, tout en permettant de réduire l’âge de la récolte et les risques face à un futur incertain. Le reboisement de variétés améliorées accompagné d’une foresterie plus intensive sur une partie limitée du paysage forestier devrait aussi contribuer à réduire la pression de récolte sur les forêts naturelles dans le futur.

FastTRAC vise prioritairement les épinettes, qui constituent un groupe d’arbres à haute valeur économique et parmi les plus reboisés à travers le Canada. Le projet permettra une estimation de la valeur génétique d’arbres candidats à la sélection dès le stade de semis ou même celui d’embryon, pour des caractères qui s’expriment habituellement à un stade plus avancé. En utilisant les profils génomiques des arbres basés sur l’information génétique pour des milliers de gènes, la nouvelle approche permet de classer les arbres testés en quelques semaines ou en quelques mois plutôt que d’attendre jusqu’à 30 ans, comme c’est habituellement le cas pour les évaluations au champ de caractères à valeur économique ou liés à l’adaptation chez les conifères boréaux.

Ce projet cible deux objectifs principaux. Premièrement, construire et valider des modèles de sélection par la génomique afin de permettre le classement de milliers d’épinettes blanches et de Norvège pour leur hauteur et diamètre, la densité de leur bois et l’angle des microfibrilles du bois. La résistance de l’épinette de Norvège au charançon du pin blanc sera aussi considérée. Le second objectif vise à évaluer les coûts et les bénéfices de cette nouvelle approche lorsqu’appliquée à l’échelle opérationnelle des programmes d’amélioration, afin de concrétiser son adoption par nos partenaires améliorateurs et encourager le transfert technologique vers d’autres programmes et utilisateurs potentiels.

FastTRAC capitalise sur des preuves de concept positives et des investissements réalisés au cours de la dernière décennie par Génome Canada et ses partenaires. Le projet intègre des utilisateurs potentiels qui représentent des organisations du secteur forestier prêtes à appliquer cette nouvelle technologie dans leurs programmes d’amélioration des arbres, incluant la sélection et la production par embryogenèse somatique de variétés génétiquement diversifiées et leur reboisement dans un contexte d’aires désignées pour la production ligneuse intensive. On compte, parmi ces utilisateurs, le Ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs du Québec, J.D. Irving Ltée et le Conseil d’amélioration des arbres du Nouveau-Brunswick. De plus, le solide partenariat en innovation entre l’Université Laval (Chaire de recherche du Canada en génomique forestière), Forest Products Innovations et le Centre canadien sur la fibre de bois de Ressources naturelles Canada facilitera l’adoption rapide des tests FastTRAC et leur utilisation dans d’autres programmes d’amélioration des organismes du secteur forestier à travers le Canada.

Co-direction de FastTRAC

  • Université Laval – Chaire de recherche du Canada en génomique forestière
  • Forest Products Innovations (FPI) / Centre canadien de la fibre du bois (CCFB)

Partenaires du projet et utilisateurs immédiats de la technologie

  • Ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs du Québec (MFFPQ)
  • J.D. Irving, Ltée (JDI)
  • Conseil d’amélioration des arbres du Nouveau-Brunswick (NBTIC)